Dans le but de faciliter la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires en journée et en semaine, le SIS 68 passe des conventions « Employeur partenaire des sapeurs-pompiers » avec les employeurs privés et publics. Ceux-ci s’engagent à faciliter la disponibilité opérationnelle et pour formation de leurs salariés sapeurs-pompiers volontaires.

Une telle convention a été passée avec la commune de Soultzeren. Elle concerne un agent communal, engagé au centre de première intervention renforcé de Soultzeren et ancien militaire au Bataillon de marins-pompiers de Marseille. Il s’agit de faciliter la formation de ce sapeur-pompier (10 jours en 2021 ; 7 jours en 2022 ; 4 jours en 2023). Mais surtout, la convention permet une disponibilité opérationnelle. L’agent sera autorisé à s’absenter de son travail durant ses périodes d’astreinte, ou à tout moment dans le cadre d’opérations à caractère exceptionnel.

Cette convention apporte une réelle plus-value, contribuant à la pérennité des secours de proximité dans cette vallée où la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires en journée est contrainte. Assurant près de 200 opérations de secours par an, le centre de première intervention renforcé de Soultzeren compte 28 sapeurs-pompiers volontaires, dont 8 femmes. Il est doté d’un véhicule de secours et d’assistance aux blessés (ambulance) et dispose aussi d’une équipe spécialisée dans le secours en montagne, fort utile dans un massif très fréquenté en toutes saisons.

Dans le Haut-Rhin, 137 conventions signées avec des employeurs privés et publics permettent à 448 sapeurs-pompiers de bénéficier d’autorisations d’absence. En 2020, ces conventions ont dégagé, durant le temps de travail, 4062 heures de disponibilité. Soit 2029 heures d’intervention ; 251 heures de garde ; 2023 heures de formation.

Photo Jean-Louis Vuillequez - Communication SIS 68