Au début du mois de septembre, quatre jeunes, deux filles et deux garçons, ont rejoint les rangs du SDIS 68 pour une période de 7 mois, jusqu’à fin mars 2021, dans le cadre du service civique. Agés de 18 à 20 ans, tous quatre sont déjà sapeurs-pompiers volontaires dans différents centres d’incendie et de secours du Haut-Rhin.

Pour la durée de leur service civique, ils ont été affectés dans les centres de secours principaux (CSP) de Colmar et Saint-Louis et les centres de secours renforcés d’Illzach et Sainte-Marie-aux-Mines.

Pour mieux comprendre en quoi consiste un service civique effectué chez les sapeurs-pompiers, nous sommes allés à la rencontre de Thomas, affecté au CSP de Colmar.

thomas_bernard_service_civique_colmarThomas, âgé de 19 ans, habite à Griesbach-au-Val. Equipier trois-missions, il est sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Munster. Passionné par ce qui est devenu une réelle vocation chez lui, il y a découvert des valeurs qui lui sont chères. Il a ainsi mis à profit l’été 2019 pour participer en externe à la formation d’intégration au CSP de Colmar, des volontaires issus de l’IUT hygiène, sécurité, environnement de la cité de Bartholdi, bien qu’il n’y soit pas étudiant.

Pourquoi effectuer un service civique, qui plus est comme sapeur-pompier ? « Parce que mon projet d’avenir est de devenir sapeur-pompier professionnel. Le service civique est une opportunité d’approfondir mes connaissances et d’acquérir plus d’expérience », témoigne le garçon. Le voici donc intégré au centre de secours principal de Colmar, où il prend des gardes opérationnelles de douze heures, en journée. Lorsqu’il n’est pas en intervention, Thomas contribue aux tâches de la laverie et apporte son aide au fourrier dans la gestion des tenues. Et, comme ses trois camarades de service civique, il peut être amené à participer aux activités de la mission de prévention citoyenne du SDIS 68.

Quand on l’interroge sur les interventions marquantes depuis le début de son service, Thomas évoque sans hésiter les reconnaissances qu’il a effectuées lors d’une sortie pour feu dans un hôtel.