Fixée tous les ans au mois de juin par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (ministère de l’Intérieur) la journée nationale des sapeurs-pompiers 2020 n’aura pas lieu ce mois-ci. Au regard de la crise sanitaire, elle est reportée au 12 septembre prochain.

Cependant, le traditionnel hommage aux sapeurs-pompiers morts en service depuis la précédente journée nationale a été maintenu. Dans ce but, une cérémonie s’est déroulée le jeudi 11 juin 2020, en fin de matinée, dans la cour de la direction départementale des services d’incendie et de secours du Haut-Rhin, à Colmar. En raison des règles de sécurité sanitaire en vigueur, elle a eu lieu en présence d’un nombre très restreint d’autorités et de participants, dans le respect strict des mesures-barrières.

Devant un dispositif composé de la garde du CSP de Colmar et de l’ensemble des chefs de groupement du SDIS 68, le préfet Laurent Touvet a délivré le message du ministre de l’Intérieur à l’intention des sapeurs-pompiers de France. Un message de reconnaissance devant le courage et l’engagement dont font preuve les sapeurs-pompiers au service des autres, allant jusqu’au sacrifice.

L’appel des sapeurs-pompiers morts en service au cours des douze derniers mois a été suivi du dépôt de trois gerbes devant la plaque du souvenir, effectué par le colonel hors classe René Cellier, directeur départemental des services d’incendie et de secours du Haut-Rhin, et le lieutenant-colonel Martin Klein, président de l’union départementale des sapeurs-pompiers ; Mme Brigitte Klinkert, présidente du conseil d’administration du SDIS 68 ; le préfet Laurent Touvet. Après une minute de silence, la sonnerie Aux morts et la Marseillaise ont encore retenti dans la cour, en l’honneur des disparus.

Les sapeurs-pompiers morts en service commandé au cours des douze derniers mois sont : le capitaine Guillaume Massias, l’adjudant Norbert Savornin, le sergent-chef Didier Foulon, la caporale-cheffe Josette Tetuaero, le sergent José Moutama, le sergent Steeve Scaffa, le sergent-chef Gil Encognere.

Les moyens aériens de la Sécurité civile ont également été endeuillés par le décès en mission des pilotes Franck Chesneau et Jean Garat et du mécanicien de bord Michel Escalin.