Après une première mission fin mars, les sapeurs-pompiers du Haut-Rhin ont participé à nouveau à l’acheminement de matériel destiné aux pompiers ukrainiens. Frédéric et Stéphane, SPV au corps départemental du Haut-Rhin, sont partis de Colmar le 13 avril au matin pour convoyer un VSAV jusqu’en Roumanie dans le cadre de la colonne française. Ils ont d’abord rejoint Châlons-en-Champagne, pour intégrer la colonne Est qui a rallié Roissy dans la journée. Le lendemain, c’est une colonne d’une cinquantaine de véhicules, dont des semi-remorques emportant 50 tonnes de matériels divers, qui a quitté Roissy, où étaient centralisés les dons des SDIS de France.

Il a fallu quatre jours de route à la colonne française – une tempête de neige dans la traversée des Carpates restera gravée dans les mémoires - pour atteindre son but, la ville roumaine de Suceava, proche de la frontière ukrainienne. C’est sur l’aérodrome de cette ville que les pompiers ukrainiens sont venus prendre en compte les matériels et les 23 engins offerts par les pompiers français, dont une douzaine de VSAV, parmi lesquels celui du Haut-Rhin. Cette matinée du 19 avril a été forte en émotions pour nos collègues, quand ils ont échangé avec leurs homologues ukrainiens pour la prise en main des engins. « On a fait une haie d’honneur quand ils sont repartis en colonne avec ces véhicules qu’on venait d’amener ; c’était fort et on n’a pas pu empêcher une larme… »

Rentrés de Roumanie à Paris en avion bombardier d’eau de la Sécurité civile le même jour, Frédéric et Stéphane sont arrivés à Colmar mercredi matin, encore émus de l’expérience, fatigués, mais fiers d’avoir participé à cette mission de solidarité et d’aide humanitaire.

A l’occasion de cette mission, le SIS 68 a offert, outre le VSAV (Véhicule de secours et d’assistance aux victimes), des casques, bottes, gants, du matériel médical (gel hydroalcoolique, désinfectant, masques chirurgicaux, gants de protection) conformément à une liste-type fournie par les autorités nationales ; le tout pour une valeur de 25 000 €. L’Union départementale des sapeurs-pompiers du Haut-Rhin a apporté également sa contribution en fournissant un lot de 2000 flacons de solution hydroalcoolique.

Photos Frédéric Vetter et Stéphane Schuller - SIS 68